Top

Combien ça coûte de viabiliser un terrain sur les Pyrénées-orientales

terrain viabilisé pyrenees orientales

Vous avez le projet de construire votre future habitation dans les Pyrénées Orientales. Mais le terrain que vous souhaitez acquérir n’est pas viabilisé ?

Ne vous inquiétez pas, Devis construction vous explique comment procéder.

Terrain viabilisé, quelles sont les démarches ?

Les démarches avant achat

Tout d’abord, prenez les devants en demandant auprès de la mairie concernée le Certificat d’Urbanisme Pré-Opérationnel avant d’investir. Ce document vous permet de connaître l’état de raccordement aux réseaux courants (eau, électricité, gaz, assainissement, voire téléphone). Si le Certificat d’Urbanisme indique que le terrain non viabilisé peut être raccordé aux principaux réseaux, vous pouvez alors faire l’acquisition du terrain.

Nous vous conseillons de faire la demande de Permis de Construire ou la Déclaration Préalable de Travaux dès l’acquisition du terrain. Sans permis, vous ne pourrez pas entamer les procédures de viabilisation.

 

Les raccordements aux différents réseaux

En fonction des réseaux, les raccordements diffèrent entre eux. Vous devrez constituer des dossiers de demandes d’autorisations auprès des organismes concernés. Mais chaque procédure est similaire et se font en cinq étapes :

  • la demande de raccordement
  • réception et acceptation du devis
  • validation du dossier
  • lancement des travaux
  • mise en service de l’installation

 

Terrain viabilisé, le raccordement à l’eau

Sans raccordement au réseau d’eau, vous ne pourrez pas viabiliser votre terrain. Vous devez déposer votre demande auprès de votre mairie ou d’une société en charge de l’aménagement urbain. Sachez que la procédure de raccordement au réseau d’assainissement des eaux usées est la même que pour le raccordement en eau potable.

La constitution du dossier :

  • le formulaire de Demande de Branchement
  • la copie du Permis de Construire ou de l’Acte de Propriété
  • le Plan Cadastral
  • le Plan de Situation ou une photo indiquant l’emplacement de la maison, du compteur d’eau et du branchement d’eau potable

Le devis pour accord est à renvoyer signé et accompagné d’un chèque d’acompte. Puis vous recevrez un accusé de réception fournit d’un formulaire de rétractation. C’est une fois le délais de rétractation expiré que les travaux débuteront. Une fois le raccordement effectué, vous pourrez procéder à l’ouverture du compteur d’eau.

Terrain viabilisé, le raccordement à l’électricité

La seconde étape est l’alimentation en électricité de votre terrain. Il vous faut prendre contacte auprès du fournisseur en énergie en charge de la gestion du réseau public, l’ERDF.

Le formulaire de demande :

  • la copie du Permis de Construire ou de l’acte de propriété
  • le Plan Cadastral ou le Plan de Situation
  • le Plan de Masse établi par le maître d’œuvre ou l’architecte pour l’accès à la rue et les branchements réseaux
  • des photographies du terrain
  • un engagement à régler les travaux (à votre charge)
  • la puissance de raccordement souhaitée

Une fois ce devis accepté, les travaux commenceront. Vous pourrez alors choisir un fournisseur d’électricité. Veillez à ce que l’on vous remette un Certificat de Conformité Consuel une fois le raccordement à l’électricité terminé car il est obligatoire.

Terrain viabilisé, le raccordement au gaz

Gaz de France est le fournisseur et prestataire à approcher pour le raccordement au gaz naturel. Il vous suffit de les contacter par téléphone, ou de vous rendre sur leur site internet et de suivre les étapes de demande.
Sachez que la validité de l’offre est de trois mois. Vous devrez aussi  faire un acompte de 50% minimum du montant de l’offre. Dès lors que l’offre et le paiement sont réceptionnés, le dossier est validé par GRDF et les travaux pourront débuter. Pensez à choisir votre fournisseur d’énergie. Vous conviendrez d’un rendez-vous avec un technicien qui procédera à la pose de votre compteur et à la mise en service de votre installation au gaz naturel. Vous devrez penser à vous faire délivrer un Certificat Qualigaz.

Terrain viabilisé, le raccordement au tout-à-l’égout

La dernière étape pour viabiliser votre terrain passe par son raccordement au réseau d’assainissement. Vos eaux usées seront récupérées afin d’être traitées dans une station d’épuration. S’il n’existe pas de réseau d’assainissement collectif, vous serez contraint de vous équiper d’une fosse septique.

Sachez que le Code de la Santé Publique formule les conditions de raccordement au tout-à-l’égout et que certaines communes imposent le choix de l’entreprise en charge de ces travaux. C’est donc auprès de votre mairie que vous trouverez toutes les informations nécessaires.

Terrain viabilisé, quels sont les coûts ?

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte. Si votre terrain est isolé… à proximité ou non des réseaux de raccordements. Vérifiez si le bornage a été réalisé… car la réalisation de tous ces travaux sont entièrement à votre charge.


Faire appel à un Géotechnicien pour l’étude du sol est un investissement judicieux. Connaissant les dimensions de votre terrain, vous pourrez définir les fondations sans mauvaises surprises. Cela vous permettra aussi de calculer le coût global de tous les travaux nécessaires à la réalisation de votre construction. Toutefois, certain constructeurs peuvent inclure dans le contrat ces interventions.

Le Coût du raccordement à l’eau

Les prix du raccordement à l’eau potable dépend de :

  • la localisation du terrain et de son éloignement des réseaux
  • la distance entre les limites de la propriété et la construction elle-même

Son coût varie de 800 à 1000 €.

Le coût du raccordement à l’électricité

Selon la complexité des travaux et les nombreux critères :

  • la configuration du terrain
  • la localisation du logement par rapport au réseau
  • la taille du logement
  • l’installation : monophasé 12 kVA ou triphasé 36 kVA
  • si le branchement est aérien ou souterrain
  • si le branchement liaison se fait en domaine public, privé ou les deux

Le prix du raccordement au réseau électrique peut aller de 500 € jusqu’à 2500 €. Pensez que votre installation électrique devra être garantie par l’obtention du Certificat Consuel qui est obligatoire. Il coûte pour un particulier entre 62 € et 120 € selon sa situation.

Le Coûts du raccordement au gaz

Le coût des travaux de raccordement au gaz naturel varie selon :

  • la proximité du logement avec le réseau
  • l’usage désiré : chauffage, eau chaude-cuisson ou les deux.

Comptez 18€26 pour l’ouverture du compteur de gaz par RGDF, sans oublier le Certificat Qualigaz qui est de 198 € environ. Vous pouvez estimer à 400 € le coût pour le chauffage seul et ajouter 900 € pour l’eau chaude et la cuisson.

Coûts du raccordement au tout-à-l’égout

Sachez que vous ne paierez que les travaux nécessaires à l’acheminement des eaux usées de votre terrain privé jusqu’à la voie publique. Le coût engendré pour le raccordement est donc à partager entre la commune et vous-même. Elle peut vous demander le paiement d’une redevance communale, qui comprend les charges d’entretien du réseau.

Le prix de ces travaux varie selon :

  • la longueur du raccordement jusqu’au réseau d’assainissement
  • la nature du terrain
  • le département dans lequel le logement est situé
  • les prix pratiqués par l’entreprise en charge du raccordement

Certaine communes proposent une aide financière pour les travaux de raccordement. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie.

Pour établir un budget solide, Devis construction vous propose une estimation immédiate, gratuite et de qualité.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.